Accueil / Tout savoir sur le recyclage / Dans les coulisses d’une unité de valorisation énergétique

Dans les coulisses d’une unité de valorisation énergétique

Ce n’est un secret pour personne : notre société industrialisée et consumériste produit d’énormes quantités de déchets générés par les activités humaines. Si le meilleur déchet est celui qui n’existe pas, il est primordial de penser au devenir des déchets générés, enjeu environnemental qu’il convient de solutionner. Il existe plusieurs formes de valorisation comme le recyclage, la réutilisation de la matière ou encore la valorisation énergétique. Valoservices vous fait découvrir ce dernier mode de traitement.

Qu’est-ce que la valorisation énergétique des déchets ?

Récupérer des déchets et les transformer pour qu’ils produisent de la chaleur, du carburant ou de l’électricité, voilà ce que propose la valorisation énergétique ! Plutôt que de jeter les déchets qui ne peuvent être recyclés ou valorisés sous forme de matière, la valorisation énergétique en fait une source d’énergie, solution préférable à un stockage en décharge. Bien que brûler des déchets constitue une forme de pollution, l’énergie dégagée peut être transformée en valeur positive, cette dernière peut ensuite être injectée dans le réseau, sous la forme d’énergie.

Changer les modes de production et de consommation apparaît comme une solution pour limiter les impacts sur l’environnement. Éliminer les déchets en créant de l’énergie est une alternative mais il reste primordial de développer et mettre l’accent sur l’utilisation des ressources renouvelables, en évitant tout modèle de surexploitation.

Comment transformer les déchets en énergie ?

L’incinération des déchets ménagers

Cette solution est peut-être l’un des principaux modes de production d’énergie à partir des déchets. L’incinération est majoritairement utilisée pour les ordures ménagères, les déchets agricoles et les déchets industriels banals. Ce procédé thermique consiste à brûler les déchets avec un excès d’air puis à récupérer la chaleur dégagée par la combustion des déchets sous forme de vapeur. La vapeur sous pression est ensuite utilisée pour produire de l’électricité ou alimenter un réseau de chaleur urbain ou des industriels alentour. L’incinération est un procédé très surveillé et encadré par la loi pour éviter des effets indésirables sur l’environnement (formation de cendres et résidus polluants ; dispersion de substances toxiques dans l’air, les sols et les eaux ; effets néfastes sur la santé…)

Les combustibles solides de récupération

Les CSR ou encore les combustibles solides de récupération sont préparés à partir de déchets non dangereux solides issus de refus de tri de DIB (déchets industriels banals), de déchets de chantiers ou d’encombrants de déchetteries. Ils sont souvent composés de cartons, de papiers, de plastiques ou de bois. Les déchets qui n’ont pas pu être recyclés ou triés sont pré-broyés, tous les résidus métalliques chlorés ou inertes sont retirés avant de prendre la forme de granulés. Le combustible obtenu, CSR, peut être utilisé dans les installations industrielles particulièrement consommatrices d’énergie, comme les cimenteries par exemple. Il permet une valorisation énergétique performante sous forme de chaleur ou d’électricité. Le combustible solide de récupération peut être mélangé à d’autres combustibles, il est facilement stockable.

La valorisation énergétique du biogaz

Cette forme de valorisation énergétique consiste à transformer des déchets via des installations de méthanisation ou des installations de stockage de déchets non dangereux en biogaz, un gaz principalement constitué de méthane. Le biogaz peut être issu de la méthanisation de déchets organiques, de résidus de culture, de la fermentation de déchets. Il peut ensuite être brûlé pour produire électricité ou chaleur. Une fois débarrassé de toutes ses impuretés, le biogaz peut également être injecté dans le réseau de gaz de ville ou encore servir de carburant aux véhicules dont le carburant est le gaz naturel. La filière biogaz s’inscrit dans une logique de transition écologique, de croissance verte, de développement des énergies renouvelables, de l’économie circulaire ainsi que de réduction des gaz à effet de serre.

La pyrolyse et la gazéification

Ces solutions proposent de convertir les déchets en gaz et liquides combustibles. La méthode consiste à chauffer les déchets en l’absence d’oxygène pour que les substances générées sous l’effet de la température ne s’enflamment pas naturellement. Il devient alors possible de valoriser ces substances sous forme d’électricité, de chaleur ou de combustibles.

La pyrolyse des déchets est une technique qui permet de chauffer les déchets à des températures comprises entre 350 et 650°C, sans oxygène, ce qui produit un gaz combustible ou un liquide.

Lors de la gazéification, les déchets sont chauffés à des températures comprises entre 900 et 1200 °C en présence de très peu d’oxygène. Les déchets sont alors transformés et convertis en gaz de synthèse, parfois appelé syngaz ou syngas.

La valorisation énergétique a probablement un bel avenir ! Cette solution prometteuse propose de prendre en charge les déchets qui ne peuvent être recyclés ou valorisés autrement, un choix d’avenir pour la planète !

En ce qui concerne les déchets pouvant être recyclés et valorisés, la location de benne est recommandée en cas de gros volumes et permet également de contribuer à la préservation des ressources. Retrouvez sur notre site comment fonctionne la location de benne.

Cet article vous a plu ? Partagez le !

Dans la meme rubrique

Nos solutions

Votre projet génère des déchets ou des encombrants ?
Louez votre benne Valoservices pour une évacuation simple et rapide

Découvrez le guide déchets

Un doute sur la typologie de vos déchets ?
Consultez notre guide pour choisir la benne adaptée à votre besoin.