Accueil / Evacuation des déchets / Professionnels : comment gérer vos déchets de chantier ?

Professionnels : comment gérer vos déchets de chantier ?

gravats

Chaque année, le secteur du bâtiment génère plus de 40 millions de tonnes de déchets. Professionnels, voici les réponses à vos questions sur la gestion des déchets issus des travaux.

Quelles sont les différentes catégories de déchets de chantier ?

Parmi les 40 millions de tonnes de déchets du bâtiment produites chaque année, 75 % sont des déchets inertes, 23 % des déchets non dangereux et 2 % des déchets dangereux. Ce sont là les trois principaux types de déchets générés par le secteur du bâtiment et des travaux publics.

Les déchets produits par le bâtiment et les travaux publics sont :

  • Les déchets d’emballages recyclables et propres : carton, papier, plastiques, non souillés (attention, si des bidons, pots ou autres contenants présentant les pictogrammes suivants, ils font partie de la catégorie déchet dangereux, même si les contenants sont vides) ;
tableau pictogramme des déchets dangereux
  • Les déchets inertes, qui ne se dégradent pas dans le temps : briques, béton, tuiles, faïences, céramiques ;
  • Les déchets non-dangereux : isolants, polystyrène, matériaux complexes collés ensemble, résidus de plâtres et de poussières, tuyaux, gaines… ;
  • Les déchets dangereux : pots de peinture, aérosols, contenants vides ou pleins avec un pictogramme (voir plus haut) de l’amiante, de la peinture au plomb, des terres polluées, différentes matières chimiques. En cas de doute, consultez-nous !

Faut-il trier les déchets sur le chantier ?

Dans une logique d’économie circulaire, la loi de transition énergétique a fixé comme objectif de recycler 70 % des déchets du BTP en 2020.

Le tri des déchets sur le chantier est  une obligation pour toutes les entreprises produisant plus de 1100 litres de déchets par semaine. Ces 1100 litres de déchets se mesurent “tous déchets confondus”.  Selon le décret 5 flux, les entreprises doivent réaliser un tri à la source. Le décret 5 flux a récemment été étendu aux déchets de chantier. Ainsi, la fraction minérale, le plâtre, les déchets non dangereux y compris de construction et de démolition, le papier, le carton, le métal, le plastique et le verre, devront être triés sur place, au chantier.

Bon à savoir : un tri efficace des déchets de chantier permettra de réduire les coûts d’élimination des déchets.

De plus en plus de déchets de chantier sont orientés vers le recyclage et non vers les installations de stockage. Il est impératif d’orienter toutes les matières valorisables vers un centre de tri. Ainsi, chaque déchet recyclable sera recyclé de façon optimale. Il pourra rester une fraction non valorisable. Ces refus de tri iront en centre de stockage ou d’incinération.

Bon à savoir : En centre de tri, lorsque les déchets sont mélangés, le prix à la tonne pratiqué est celui du déchet le plus cher. Plus les déchets seront triés, moins l’évacuation des déchets sera onéreuse. Chez Valoservices, nous proposons une benne pour les déchets de chantier en mélange et une autre benne spécifique pour les gravats propres.

Quelles sont les obligations des entreprises en matière de déchets de chantier ?

En ce qui concerne le traitement des déchets, les entreprises du BTP doivent :

  • Respecter les obligations de traçabilité des déchets ;
  • Sensibiliser le personnel à trier correctement sur le site ;
  • Trier les emballages : palettes, cartons, films, bois, plastiques… en vue de la valorisation des déchets ;
  • Trier en amont tout type de produits et matériaux, en les mettant dans des bennes, bacs, ou autres contenants appropriés afin de favoriser le meilleur recyclage possible. Le tri en amont est essentiel dans cette démarche. Un mélange de tous les flux de déchets gêne ou empêche un recyclage optimal ;
  • Respecter la réglementation du transport des déchets. N’hésitez pas à nous consulter si vous avez le moindre doute.

L’enfouissement et le brûlage à l’air libre sur le chantier sont interdits.

Comment éliminer les déchets de chantier de manière réglementaire ?

Il existe 2 cas de figure :

1er cas – L’entrepreneur de bâtiment évacue lui-même les  déchets. Il en est responsable jusqu’à élimination.

Chaque catégorie de déchets devra être évacuée par des voies d’éliminations spécifiques. Pour chaque catégorie de déchets, il existe des sites d’éliminations dédiés.

Les déchets inertes sont envoyés vers des installations de recyclage ou de stockage de déchets inertes (ISDI).

Les déchets non dangereux, sont soit :

  • Triés par nature : dans ce cas, les matériaux recyclables sont collectés par les services publics ou une entreprise spécialisée, les matériaux à potentiel énergétique sont dirigés vers des incinérateurs et les matériaux non-recyclables et non-incinérables vers des installations de stockage de déchets non-dangereux (ISDND).
  • Non-triés : les déchets iront en centre de tri ou vers une installation de stockage de déchets non-dangereux.

Pour les déchets d’emballages, deux cas peuvent se présenter :

  • L’entreprise produit moins de 1100 litres d’emballages par semaine : elle peut les confier au service de collecte de sa commune ou à une entreprise agrée. À noter qu’aujourd’hui, rares sont les entreprises qui produisent un volume de déchets aussi faible. La plupart ne sont donc pas concernées par ce cas de figure.
  • L’entreprise produit plus de 1100 litres d’emballages par semaine, quota atteint rapidement dès lors que l’entreprise fait quelques travaux. Les déchets devront être valorisés par réemploi, recyclage ou incinération avec récupération d’énergie. L’entreprise pourra également s’adresser à des professionnels du recyclage.

Les déchets dangereux doivent être conditionnés et étiquetés de façon particulière.
Ces déchets sont ensuite acheminés vers un éliminateur centre de traitement de déchets dangereux agréé.
Afin de répondre aux obligations légales, vous avez la possibilité de consulter nos experts SUEZ.  Bénéficiez de tous nos conseils et de notre accompagnement pour vous aider à bien appliquer la législation et traiter vos déchets dangereux de la façon la plus écoresponsable possible.

2ème cas –  L’entrepreneur confie à SUEZ l’évacuation et le traitement de la totalité de ses déchets.

En faisant appel à la solution Valoservices de SUEZ, l’entrepreneur n’aura qu’à charger ses déchets dans la benne choisie, qui sera livrée sur son site par nos experts. Une fois pleine, ces derniers se chargeront de la récupérer et de traiter les déchets confiés.

Comment évaluer les coûts de l’élimination des déchets de chantier ?

Les coûts relatifs aux déchets dépendent :

  • Du volume de déchets ;
  • De la main d’œuvre nécessaire pour effectuer le tri préalable à l’élimination ;
  • Des installations de chantier (aire de stockage, bennes, etc.) ;
  • Du transport des déchets – éloignement des installations de collecte, de valorisation, de traitement et des usines de recyclage ;
  • Du montant de l’élimination des déchets, ainsi que des différentes taxes (TGAP par exemple). Ces taxes varient en fonction de l’ISO du site et du type de déchet (dangereux ou non-dangereux).

Le montant de l’élimination dépend de la nature des déchets. Ainsi, le coût de location d’une benne Valoservices de 7 m3 pour le recyclage des déchets de chantier en mélange à Paris ou à Chartres sera de 720 €. La même benne livrée à Montpellier sera facturée 783 €.

En revanche, une benne de 7 m3 de gravats propres sera facturée 659 € à Paris et 370 € à Chartres. À Montpellier, la facture sera de 517 €. Une benne de déchets recyclable de 7 m3 sera facturée 673 € à Paris, 351 € à Chartres et 457 € à Montpellier.

En définitive, pour connaître le prix, il vous suffit de vous rendre sur le site de Valoservices et de renseigner la benne souhaitée, ainsi que la localisation du chantier.

La meilleure solution pour diminuer le coût de traitement des déchets est de mieux gérer la production de ces derniers et d’en effectuer un tri à la source. En effet, lorsque le prestataire externe n’a pas à effectuer cette tâche, il facture un montant moindre, puisque la charge de travail est minimisée.

Comment mieux gérer les déchets du bâtiment ?

Louez une benne professionnelle pour vos déchets de chantier : la solution de simplicité !

Ces solutions peuvent vous intéresser

benne dechets chantier

Benne pour déchets de chantier en mélange

Pour faire évacuer vos déchets de chantier en mélange dans une benne, bénéficiez d’un tarif tout compris incluant la dépose et la location de la benne (1 à 7j), le transport jusqu’au site de vidage et le traitement des déchets, partout en France.

En savoir +

big bag dechets chantier

Big Bag 1 m³ pour déchets de chantier en mélange

Pour les petits espaces de stockage, faites évacuer vos déchets encombrants en Big Bag : d’un volume de 1m3 seulement, ils permettent de soulever jusqu’à 1500 kg de déchets.

En savoir +

Mots-clés :

Cet article vous a plu? Partagez le !

Dans la meme rubrique

Nos solutions

Votre projet génère des déchets ou des encombrants ?
Louez votre benne Valoservices pour une évacuation simple et rapide.

Découvrez le guide déchets

Un doute sur la typologie de vos déchets ?
Consultez notre guide pour choisir la benne adaptée à votre besoin.