Accueil / Actualités / Comment la restauration doit-elle gérer ses biodéchets ?

Comment la restauration doit-elle gérer ses biodéchets ?

biodéchets restaurant

Nous vous informons que les prestations d’entretien des installations d’assainissement ne sont plus disponibles sur Valoservices. Cela concerne les prestations suivantes : nettoyage de fosse septique, vidange de bac à graisse, vidange de cuve à fioul ainsi que le démantèlement de cuve à fioul.

Chez les restaurateurs comme dans les établissements de restauration collective, les biodéchets constituent la grande majorité des déchets produits en cuisine. Afin d’adopter une gestion efficace et éco-responsable des biodéchets, il est indispensable de mettre en œuvre leur tri et leur valorisation. Qu’est-ce qu’un biodéchet ? Comment assurer leur valorisation ? Quelles sont les obligations des restaurateurs ? SUEZ vous livre ses conseils.

Valorisation biodéchets : qu’est-ce qu’un biodéchet ?

Le terme de biodéchet recouvre de nombreux types de déchets différents. En effet, selon la loi du 11 juillet 2011, il s’agit des déchets composés de matières organiques, dégradables par l’action de micro-organismes. Ils peuvent être regroupés en quatre grandes typologies :

  • Les biodéchets liquides : les huiles alimentaires usagées et déchets graisseux, dont les eaux de cuisine récupérées par votre bac à graisse ;
  • Les biodéchets végétaux : les fruits, légumes et végétaux utilisés en cuisine ;
  • Les biodéchets à base de sous-produits animaux : qui comprennent notamment les restes de repas non-consommés ;
  • Les biodéchets conditionnés dans leurs emballages.

Ainsi, les huiles de cuisson, les déchets de préparation, ou les restes de repas non-consommés font des restaurateurs les principaux émetteurs de biodéchets. Afin d’encadrer au mieux la gestion des biodéchets en France, la loi impose plusieurs obligations aux restaurateurs concernant la gestion de leurs déchets.

Quelles sont les obligations des restaurateurs quant aux biodéchets ?

Depuis le 1er janvier 2016, les gros producteurs de biodéchets sont soumis à l’obligation de tri à la source en vue de leur valorisation. Si vous produisez plus de 10 tonnes de biodéchets et/ou plus de 60 litres d’huiles alimentaires usagées par an, vous devez :

  • Instaurer le tri à la source des biodéchets ;
  • Mettre en place une collecte sélective ;
  • Les faire valoriser en filières spécialisées.

La valorisation des biodéchets est aujourd’hui un processus bien maîtrisé, qui permet de générer de nouvelles « matières premières » grâce à vos déchets. Lors de leur valorisation, les biodéchets peuvent faire l’objet de traitements comme le compostage ou la méthanisation. Grâce à ces techniques, il est possible de produire de l’amendement organique (fertilisant venant enrichir les sols) et/ou du biogaz, source d’énergie renouvelable. Attention, si lors d’un contrôle, vos obligations concernant les biodéchets ne sont pas respectées, vous risquez jusqu’à 75 000 € d’amende et deux ans de prison.

Bon à savoir : la loi de Transition Energétique a fixé pour objectif que tous les biodéchets soient triés, ceux des petits restaurateurs comme des particuliers, à l’horizon 2025. Du côté Européen, la directive cadre déchets révisée prévoit l’obligation de mettre en place une gestion séparée des biodéchets au plus tard le 31 décembre 2023.

La collecte des biodéchets de restauration

biodechets-valoriser

Chez de nombreux restaurateurs, la volonté de s’engager pour l’environnement et d’adopter une gestion éco-responsable des déchets est bien présente. Cependant, il n’est pas toujours évident de mettre cette bonne gestion des déchets en pratique, au quotidien. Pour faciliter la valorisation de vos biodéchets, des entreprises vous proposent des solutions pensées pour les hôtels et restaurants, pratiques et adaptées à vos besoins.

Pour les restaurateurs, elles peuvent proposer la collecte et valorisation des huiles alimentaires usagées : ces prestataires viennent collecter les huiles dans vos locaux, les transportent en filières spécialisées, et assurent la valorisation. Afin de faciliter les collectes tout en respectant les normes d’hygiène propres à la restauration, ils peuvent mettre à disposition des contenants propres et désinfectés, en parfait état d’usage, à chaque collecte.

S’ils assurent la collecte des huiles usagées, ils peuvent gérer également l’entretien des bacs à graisse et la collecte des déchets qu’ils contiennent en intervenant à la date de votre choix pour pomper les graisses, puis nettoyer le bac et les tuyaux d’entrée et de sortie. Ils assurent ensuite le transport et le traitement des matières pompées en filières spécialisées, pour garantir leur valorisation dans le respect de la réglementation. Bien sûr, après chaque intervention, ils doivent vous remettre les justificatifs correspondants, pour être en règle.

Cet article vous a plu ? Partagez le !

Dans la meme rubrique

Nos solutions

Votre projet génère des déchets ou des encombrants ?
Louez votre benne Valoservices pour une évacuation simple et rapide

Découvrez le guide déchets

Un doute sur la typologie de vos déchets ?
Consultez notre guide pour choisir la benne adaptée à votre besoin.